INSCRIVEZ VOUS, ET VENEZ PARTAGER AVEC NOUS !...... ECHANGES DE POINTS DE VUE EN TOUTE AMITIE ...... TOLERANCE ET BONNE HUMEUR...... ESPACE D'ÉCHANGES, DE VIE, DE DISCUSSIONS ET D'INFORMATIONS....CE FORUM C'EST VOUS QUI LE FAITES VIVRE ET L'ENRICHISSEZ
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
BIENVENUE PARMIS NOUS ENTREZ ET PRENEZ PLACE----------ET BIENTOT LE FORUM AURA DU NOUVEAU POUR VOUS..... BONNE JOURNÉE A TOUS.

Partagez | 
 

 Sent-bon: désodorisants ou polluants?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario
Administrateur
avatar

Messages : 418
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 52
Localisation : l'assomption

MessageSujet: Sent-bon: désodorisants ou polluants?   Jeu 16 Fév - 22:11


Les consommateurs, qui ont réduit leurs dépenses depuis la récession et font moins de sorties, voient dans ces produits une façon peu coûteuse d’améliorer leur intérieur.

Pourtant, depuis quelques années, les parfums d’intérieur ont mauvaise presse. «Des études ont démontré que, comme de nombreux produits parfumés, ils contiennent des substances chimiques, dont l’utilisation est liée à plusieurs problèmes de santé comme le cancer ou des problèmes respiratoires», explique Rick Smith, directeur d’Environmental Defence Canada, un groupe qui milite pour une meilleure réglementation des ingrédients utilisés pour fabriquer des produits de consommation.

Plusieurs organismes tels que la Direction de santé publique du Québec et la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) recommandent carrément aux consommateurs de ne pas utiliser de désodorisants pour la maison.

Santé Canada ne fait toutefois au­cune mise en garde particulière au sujet de ces produits. L’organisme indique seulement que «certaines personnes particulièrement sensibles aux polluants chimiques» peuvent être incommodées par les désodorisants d’intérieur.

La plus récente phase de son Plan de gestion des produits chimiques (PGPC), annoncée en octobre 2011, prévoit l’examen de centaines de substances chimiques présentes dans les produits de consommation, indique Olivia Caron, porte-parole de Santé Canada. «Si une substance présente un risque pour les consommateurs ou l’environnement, le gouvernement prendra les mesures qui s’imposent pour atténuer ce risque», explique-t-elle.

Des études alarmantes
En attendant, plusieurs recherches indépendantes sur la composition des chasse-odeurs donnent aux consommateurs des raisons de s’inquiéter. L’une des dernières, publiée en 2010 par une ingénieure en environnement de l’Université de Washington, Anne Steinemann, fait état d’une trentaine de substances toxiques trouvées dans 25 désodorisants d’intérieur et autres produits parfumés d’entretien ménager et de soins personnels.

Certaines de ces substances, comme le formaldéhyde et le chlorure de méthylène, sont des cancérigènes potentiels. D’autres peuvent provoquer des problèmes de fertilité, des irritations des yeux ou de la peau, des étourdissements, des maux de tête, des nausées, de l’asthme ou divers problèmes respiratoires.

D’autres études menées aux États-Unis et en Europe au cours des dix dernières années pointent du doigt les phtalates, un groupe de produits chimiques accusés de perturber le sys­tème endocrinien et de causer des cancers.

Un rapport publié en 2007 par le Natural Resources Defense Council souligne que, parmi 14 désodorisants choisis au hasard, 12 contenaient des phtalates, utilisés pour prolonger l’effet des parfums. On retrouve ces substances tant dans les produits à vaporiser que dans les gels ou les huiles. Les phtalates seraient particulièrement présents dans les appareils que l’on branche pour chauffer une huile et en diffuser l’odeur.

Santé Canada affirme «surveiller étroitement les données scientifiques sur ces ingrédients», précisant que certains phtalates seront évalués en priorité dans son PGPC. «Mais jusqu’à maintenant, Santé Canada a déterminé qu’un seul phtalate pose un risque pour la santé humaine, soit le DEHP, une substance qui n’est pas présente dans les assainisseurs d’air», soutient Olivia Caron.

«Naturels», mais pas toujours inoffensifs
Même des produits qui semblent a priori plus naturels soulèvent des doutes. D’après l’Union fédérale des consommateurs, une association française, l’encens, le papier d’Arménie et la lampe Berger peuvent émettre entre autres des phtalates, du benzène, du ­formaldéhyde (trois cancérigènes potentiels) ou du toluène (qui affecterait le système nerveux).

Et les chandelles parfumées, qui semblent bien inoffensives? Elles dégageraient les mêmes substances. En plus, leur combustion libère de la suie, dommageable pour la qualité de l’air.

Les huiles essentielles ne seraient pas en reste: certaines diffuseraient des terpènes, substances irritantes – d’ailleurs, plusieurs des huiles vendues dans le commerce sont en réalité des produits synthétiques.

À cause des préoccupations grandissantes des consommateurs quant aux effets de ces produits sur leur santé, les fabricants développent de nouvelles formules, mais les mentions «bio» ou «naturel» sur les emballages ne garantissent pas l’absence de nocivité, selon l’étude d’Anne Steinemann.

Des étiquettes peu bavardes
Aucune loi n’oblige les fabricants de désodorisants pour la maison à divulguer la liste de leurs ingrédients, une aberration que dénonce Rick Smith, d’Environmental Defence. Une telle obligation inciterait les entreprises à changer leurs recettes, croit-il. «Dès que les manufacturiers seront obligés de révéler tous les produits chimiques qu’ils utilisent, ils les élimineront, parce qu’ils savent que ça nuira à leurs ventes», soutient-il.

L’Association canadienne de produits de consommation spécialisés (ACPCS), dont font partie certains fabricants de désodorisants d’intérieur tels que S.C. Johnson (Glade et Oust), Procter & Gamble (Febreze) et Reckitt Benckiser (Air Wick), souligne que ses membres divulguent volontairement leurs ingrédients depuis 2010.

Au départ, la composition des fragrances qui parfument leurs produits n’était pas précisée – on indiquait seulement «fragrance» ou «parfum» sur la liste d’ingrédients. Mais depuis janvier 2012, les membres de l’ACPCS s’engagent à dévoiler aussi la liste des produits chimiques qui composent leurs fragrances.

«L’industrie a pris les devants pour répondre aux préoccupations des consommateurs et être plus transparente», souligne Shannon Coombs, présidente de l’ACPCS. Cependant, rares sont les fabricants qui divulguent les ingrédients sur l’emballage de leurs produits. Il faut plutôt chercher sur leur site Web pour obtenir l’information, qui n’est pas toujours facilement repérable.

De toute façon, plutôt que de scruter les ingrédients des «sent-bon», les consommateurs devraient tout simplement éviter ces produits, selon Marc Geet Éthier, auteur des guides écolos Ménage vert et Zéro toxique. «Nous sommes devenus dépendants des odeurs, lance-t-il. Mais l’odeur du propre n’est pas nécessairement parfumée. Il y a un gros ménage à faire dans nos produits ménagers et les gens n’en sont pas assez conscients


la source vient de protegez vous .com


Dernière édition par Mario le Mer 28 Mar - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://artsdevivre.forum-canada.com
Cuisinière
Membre
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 10/02/2012
Age : 77
Localisation : East Broughton

MessageSujet: Re: Sent-bon: désodorisants ou polluants?   Mer 28 Mar - 10:15


C'est intéressant ce reportage Merci de le partager
Revenir en haut Aller en bas
http://www.entrezchezmoicuisiniere.com/
djmaminou
Membre
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 76
Localisation : France

MessageSujet: Re: Sent-bon: désodorisants ou polluants?   Dim 15 Avr - 12:40

Tout à fait d'accord, pour quelle raison ne peut on plus supporter les bonnes odeurs de cuisine ?, les odeurs de la vie ? sommes nous conditionnés pour agir comme des robots?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sent-bon: désodorisants ou polluants?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sent-bon: désodorisants ou polluants?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Protegez vous :: Protégez vous-
Sauter vers: